Rechercher
  • Pierre Alain BATA

Le cacao au Cameroun

Le Cameroun mise désormais sur la transformation du cacao pour tirer profit de la valeur ajoutée.

D’un taux de 13% en 2010, le pays table désormais sur 32% et aspire même dans un an à transformer 50% de sa production.

Et, c’est avec optimisme que Joseph Dion Ngute entrevoit l’atteinte de cet objectif. Lui qui inaugurait officiellement, le 26 avril dernier, l’usine de transformation Neo Industry S.A installée à Kekem dans le département du Haut-Nkam, dans la région de l’Ouest.

Le Chef du gouvernement fonde son optimisme sur les capacités de production de cette usine.

Avec une capacité actuelle de transformation de 32 000 tonnes de cacao par an, la structure qui envisage pour bientôt une extension, avec la construction d’une chocolaterie, envisage atteindre un taux de transformation de 64 000 tonnes de cacao par an.

Et avec cette industrie, la localité de Kekem se positionne comme l’une des villes industrielles du Cameroun.


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now